UXDE dot Net Wordpress Themes

Posts Selected From the Category "Informatique"

YouTube : accointances et divergences autour du nouveau média (1/2)

(1/2) – David contre Goliath : quand YouTube protégeait les ayants droit.

Les données d’un problème

        Le petit monde des Youtubers a tremblé le mercredi 11 décembre 2013, le jour où Google Inc. a annoncé avoir changé sa politique concernant les atteintes aux droits d’auteur sur le site d’hébergement de vidéos YouTube (dont la société est propriétaire depuis octobre 2006), modifications prenant effet au 1er janvier 2014.

        Depuis quelques années, ils sont nombreux à gagner leur vie sur YouTube en alimentant leur chaîne par des vidéos de commentaires de jeux vidéo, de tutoriels beauté ou encore de court-métrages d’humour. Ces « content creators » sont rémunérés par YouTube qui leur verse un pourcentage des revenus publicitaires générés par le visionnage de leurs vidéos. Pour cela, un créateur de contenu doit s’inscrire au programme partenaire. En choisissant l’option « monétiser les vidéos », des annonces publicitaires seront incluses soient en début de vidéo, soit à proximité du lecteur et en liant un compte AdSense et un compte YouTube. AdSense est un programme développé par Google qui permet à ses utilisateurs, moyennant la réservation d’un espace sur leur site ou au sein de leur contenu, de monétiser le contenu qu’il produise via des annonces ciblées gérées par Google. En 2011, AdSense avait généré environ 10 milliards de dollars (6 milliards d’euros), ce qui représente 28% de son chiffre d’affaires.

Lire la suite…

Bitcoin : “l’or numérique”, ses crypto-mineurs et leurs corons virtuels

dans Commerce électronique, Informatique / Réagissez à cet article !

        La Commission Électoral Fédérale (FEC), institution chargée de faire respecter la loi sur le financement des élections fédérales aux États-Unis, a, dans une réponse adressée au comité de campagne Conservative Action Fund datée du 8 novembre 2013, autorisé le financement des campagnes électorales par des dons en bitcoins.

        Cette nouvelle pénétration du bitcoin dans la « vie réelle » (par opposition à la « vie en ligne ») – que les fondateurs du site The Pirate Bay appelle la vie « AFK » (Away From Keyboard) – a permis d’en dévoiler un peu plus sur cette monnaie dont la création et l’utilisation sont sujettes à fantasmes.

        Ce papier n’a pas la prétention d’étudier en profondeur les mécanismes financiers et les procédés techniques derrière Bitcoin, parce que la plupart des techniques utilisées sont d’un niveau de technicité économique et informatique peu abordable et ne pourraient pas faire l’objet d’une vulgarisation efficace. L’intérêt de cette étude réside dans l’analyse de la réalité de cette monnaie virtuelle au vu des dernières actualités qui ont ébranlé ce système. Nous vous conseillons d’aller consulter le site officiel du Bitcoin (http://bitcoin.org/fr/) qui vous renseignera de manière quasi exhaustive et très pédagogique.

Lire la suite…

L’exemplaire numérique sans support : le vieux continent à la pointe de l’évolution

Septembre 2012, une information pour le moins étonnante retient l’attention de certains médias peu regardant sur les sources utilisées. L’acteur américain Bruce Willis aurait eu l’intention de poursuivre Apple et sa plateforme musicale iTunes qui lui aurait refusé le droit de léguer sa bibliothèque musicale et filmographique à sa fille. Une fois la supercherie découverte, ce canular a tout de même permis de mettre sur le devant de la scène la question du statut des oeuvres culturelles acquises par téléchargement et de leur particularité, l’absence de matérialité de leur support, leur valant le terme d’exemplaires numériques sans support.

L’avènement de l’Internet à hauts et très hauts débits a permis le développement de nouveaux moyens de mise à disposition des œuvres artistiques. Ces nouveaux médias de circulation des œuvres protégées par le droit de la propriété intellectuelle utilisent les canaux numériques que sont les plateformes de téléchargement légales créant ainsi une marché numérique de la vente de contenu. La dématérialisation des supports d’œuvres protégées a conduit à de nombreux litiges que les juridictions d’Europe et d’Outre-Atlantique ont eu à connaître. Leurs approchent aux antipodes l’une de l’autre nous permettent de faire un état des lieux du statut de l’exemplaire numérique sans support aux États-Unis et en Europe.

Lire la suite…

Imprimantes 3D : une impression de révolution

“The internet changed the world in the 1990’s. The world is about to change again”, tel est le prophétique slogan du 3D Printshow, événement consacré à l’impression tridimensionnelle, qui se déroulera les 15 et 16 novembre 2013 au Carrousel du Louvre, à Paris. Cet événement, le deuxième du genre, a pour vocation de faire découvrir cette technologie en plein essor au grand public et les applications qui en sont faites dans les domaines de la mode, de la confection personnelle d’objet, de la chirurgie dentaire, etc.

Cette révolution annoncée est un sujet d’intérêt pour le droit tant les applications actuelles et futures des techniques d’impression 3D bouleversent les concepts établis en matière de protection de la propriété industrielle, d’économie d’échelle et de bio-éthique.

L’invention de l’impression tridimensionnelle n’est pourtant pas récente. Brevetée, en France, le 16 juillet 1984 par une équipe française composée d’Alain le Méhauté, Olivier de Witte et Jean-Claude André, il faudra attendre le 11 mars 1986 pour que la première véritable technique d’impression tridimensionnelle, la stéréolithographie, soit brevetée par l’américain Chuck Hull.

Lire la suite…

Trademark Clearinghouse: arrivée le 26 mars !


 Qu’est-ce que la Trademark Clerainghouse ?

La Trademark Clearinghouse (TMCH)est créée dans le but de protéger au mieux les titulaires de marque dans le cadre de l’ouverture des nouvelles extensions. Elle consiste en une base de données mondiale des droits de marque, l’enregistrement au sein de la base étant soumis au paiement d’une redevance. Seront acceptées

–       les marques nationale ou régionales enregistrées

–       les marques validées juridiction dans les pays de common law

–       les marques notoires non enregistrées

–       les marques protégées par les lois ou traités

Lire la suite…

Les VRM permettront-ils le partage et la réutilisation des données personnelles entre les organisations et leurs clients? (2/2)

(Suite de l’Article 1/2 que vous pouvez retrouver ici)

VRM, Open Data & Big Data

A l’heure du « Big Data » nous pouvons nous demander si cette capacité de traitement et d’analyse de quantité exponentielle de données signerait la fin de la notion de données à caractère personnel . En effet cette question juridique est à noter. L’article 2 de la loi n°78-17 du 6 Janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers, et aux libertés définit les données à caractère personnel comme « toute information relative à une personne physique identifiée ou qui peut être identifiée, directement ou indirectement, par référence à un numéro d’identification ou à un ou plusieurs éléments qui lui sont propres». Quid donc de sa pertinence remettant en cause l’efficacité d’une telle définition.

Pour comprendre les enjeux sous-jacents à la réutilisation et au partage des données personnelles, certains préconisent de l’analyser comme la continuité de l’ouverture et de la réutilisation des données publiques.

Effectivement, les initiatives MyData américaine ou MiData  britannique qui visent à promouvoir le marché des services personnels sont un prolongement des initiatives Open Data.

Lire la suite…

To Trust or Not To Be ? telle est la Nouvelle question…

Etre digne de confiance serait-il devenu le nouvel impératif pour exister sur Internet ?     

C’est ce que semblent nous dire les nouveaux acteurs du réseau des réseaux.

Les activités de communication et de commerce transitent de plus en plus par des plateformes où la réputation est la nouvelle monnaie d’échange, nous incitant à construire une identité digne de confiance.

Le délit d’usurpation d’identité, la reconnaissance d’une protection de l’e-réputation ?

  

Les cas d’usurpation d’identité se multiplient sur les réseaux sociaux avec tantôt des visées purement potaches et pour d’autres des intentions beaucoup plus troubles. Ainsi, nous voyons apparaitre des profils cherchant clairement à tromper dans les domaines politiques comme économiques, il n’est donc pas étonnant que le législateur se soit intéressé à ces questions.

Lire la suite…

La révolte des hébergeurs!

Le décret n°2011-219 pris en application de la loi relative à la confiance dans l’économie numérique (LCEN) de 2004 et publié au Journal Officiel du 1er mars 2011 est à l’origine de nombreux remous. L’ASIC (Association des services Internet communautaires – qui compte parmi ses adhérents Google, Dailymotion, E-Bay, Price Minister., Dailymotion, Wikipédia..) a d’ailleurs déposé hier un recours en annulation devant le Conseil d’État à l’encontre de ce décret.

Lire la suite…

Les personnalités politiques privées de Twitter la veille d’élections ?

dans Informatique / Réagissez à cet article !

Le candidat UMP aux élections cantonales de Puteaux, Vincent Franchi a accusé son adversaire MoDem Christophe Grébert, d’avoir fait de la propagande sur Twitter dimanche dernier lors du premier tour des élections cantonales. Saisi d’une action en référé, le tribunal de Nanterre a estimé aujourd’hui que les messages postés par le candidat MoDem ne constituaient pas de la propagande après que celui-ci se soit engagé à la barre, pour éviter tout conflit, à ne pas « tweeter » dimanche prochain.
Lire la suite…