UXDE dot Net Wordpress Themes

La carte, le territoire et Wikipedia : Quand la mouche domestique fait du buzz… Polémique autour du roman de Michel Houellebecq

dans Droit d'auteur et droits voisins / Réagissez à cet article!

C’est véritablement un roman à coté du roman «La carte et le territoire » qui se joue actuellement sur le net. L’écrivain Michel Houellebecq aurait en effet « emprunté » 3 passages à la célèbre encyclopédie libre Wikipedia (un premier passage sur Fréderic Nihous, un second passage sur la mouche domestique, et enfin un troisième passage sur la ville de Beauvais). Ce roman publié chez Flammarion, serait, selon le jeune blogeur Florent Gallaire, du fait de ces emprunts, sous licence libre par effet de contagion. Le jeune homme a d’ailleurs joint le geste à la parole en mettant en téléchargement gratuit le PDF du roman de Michel Houellebecq agrémenté d’une mention, celle de la licence d’utilisation de Wikipedia : Creative Commons BY SA. Explications.

Tout d’abord, nous allons tenter de rassurer les personnes pour lesquelles les termes « CC-BY-SA » sont inconnus. Ces termes ne correspondent pas à une grippe venue de pays exotiques mais correspondent à la licence libre utilisée par la célèbre encyclopédie collective Wikipedia : la licence Creative Commons Attribution – ShareAlike (1). Comme nous allons d’ailleurs le voir, la licence libre utilisée par Wikipedia, ne l’est pas totalement. [Nous avions déjà traité le sujet des licences Creatives Commons sur ce blog, voir en ce sens l’article « De la validité de la licence Creative Commons » par Aurélien Maire(2).]

En effet, comme nous le rappelle Me Deshoulières, avocat au Barreau de Paris : « Le fait que les textes de Wikipedia soient placés sous licence CC-BY-SA autorisait Houellebecq, comme n’importe qui, à adapter un extrait des textes de Wikipedia (article 3.b) et à diffuser ces empreints ainsi modifiés dans une œuvre seconde (article 3.d). C’est là tout le sens de la licence CC-BY-SA et le cœur du caractère libre de la plus grande encyclopédie du monde ». Cependant, cette licence comportant des restrictions, « la personne qui utilise les textes de Wikipedia doit mentionner clairement qu’une œuvre originaire a été utilisée pour créer une œuvre seconde (article 3.b), placer les empreints sous la licence CC-BY-SA (article 4.b), rendre facilement accessible une copie de la licence CC-BY-SA (article 4.b.) et mentionner la source, le titre et l’URL de la page d’origine de Wikipedia (article 4.c) » poursuit Me Deshoulière (3).

Or il est utile de préciser que si Michel Houellebecq a reconnu avoir puisé dans l’encyclopédie libre Wikipedia, force est de constater qu’il n’en est fait aucune mention, ni par des signes de ponctuations adaptés ou des notes de bas de pages. Après avoir mis en demeure le jeune homme de supprimer le fichier PDF mis en ligne, la maison d’édition n’a toujours pas cru devoir rajouter dans la version numérique du livre un quelconque signe ou note faisant référence à l’emprunt de certains passages à Wikipedia. Pour certains, Flammarion, éditeur du roman, violerait ainsi consciemment la licence CC-BY-SA de Wikipedia. Toujours selon le jeune blogeur, le roman « La carte et le territoire » dans sa forme actuelle serait tout simplement une contrefaçon. Le jeune homme s’explique : « Quand on manipule des logiciels dans le monde du libre toute la journée, les questions de droit et de licence sont omniprésentes. Quand on m’a dit que le roman de Houellebecq contenait des passages de Wikipedia, il m’a fallu une demi-seconde pour penser que l’oeuvre était alors, par effet viral, sous licence Creative Commons » (4). Ainsi le fait de mettre en ligne gratuitement le PDF du roman « la carte et le territoire » ne serait qu’un juste retour des choses.

Si le juge français était saisi de cette affaire (signalons que ce serait la première fois qu’une juridiction française aurait à se prononcer sur la question des licences Creative Commons), nul doute que le jeune homme serait condamné pour son acte militant sur le fondement de la contrefaçon. En effet, si les passages du livres « empruntés » à Wikipedia se trouvent être sous licence Creative Commons, l’effet de contagion tel qu’expliqué par le jeune homme est, quant à lui, contestable. Comme le remarque Me Deshoulières, l’article 4.a de la licence CC-BY-SA, imposant l’obligation de partager l’œuvre sous cette même licence, ne s’appliquerait qu’ « à l’Œuvre telle qu’incorporée dans une Compilation, mais [n’aurait] pas pour effet d’imposer que la Compilation soit soumise aux conditions de la présente Licence ». Autrement dit, le roman ne serait pas sous licence Creative Commons, seuls les passages, détachables du reste du roman, le seraient.

Cet acte qui se veut militant aura eu au moins l’intérêt de poser publiquement le problème des abus commis par certains, sous couvert de licence libre, en vue de s’approprier de manière éhontée des textes rédigés par d’autres.

Le débat relatif aux licences libres ne fait que commencer. Signalons, en effet, que si le fait de recopier une partie d’une œuvre sous licence libre n’emporte que peu de conséquences, ce n’est en revanche pas le cas  concernant l’emprunt de codes sources appartenant à des logiciels libres. En effet, ces emprunts « trop répétés » seraient susceptibles à terme de permettre à des pirates informatiques de maîtriser l’articulation de ces logiciels « hybrides » et de les rendre inopérants.

Nous espérons que cette affaire se terminera de la façon la plus pacifique possible et que cela aura, au moins, permis au grand public d’être sensibilisé à la philosophie du libre.

Aymeric Wolf & Aurélien Maire

(1)http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/legalcode

(2) http://blog-dmi.com/2010/11/14/de-la-validite-de-la-licence-creative-commons/

(3)http://porlonsadry.wordpress.com/2010/11/26/guide-pratique-des-licences-creative-commons-a-l%E2%80%99usage-de-michel-houellebecq/

(4)http://www.actualitte.com/actualite/22987-flammarion-houellebecq-wikipedia-licence-livres.htm

Laissez une réponse

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>